La vérité sur les optimiseurs DC

From on January 16, 2017 in Category Technology with 0 Comments
optimiseur-dc

Avec un volume annuel estimé à 700 millions d’euros, le marché des technologies de modules intelligents dit MLPE* est en plein essor. Pas étonnant donc que les optimiseurs DC suscitent autant d’intérêt. Ces composants électroniques sont montés directement sur le module photovoltaïque afin d’en optimiser le rendement. Il est important de rappeler que leur présence est utile lorsque les modules sont à l’ombre ou lorsque les modules d’un string ont des orientations différentes. Dans ce cas de figure, les optimiseurs peuvent permettre de “sauver” jusqu’à 25 % de l’énergie perdue du fait de l’ombrage. De nombreuses informations erronées circulent au sujet de cette technologie. Cet article est l’occasion de tordre le cou à quelques idées reçues sur les optimiseurs DC.

 

Toutes les installations photovoltaïques ont besoin d’optimiseurs DC

FAUX

Il va sans dire que l’ombrage a un impact sur la production photovoltaïque et ne peut pas toujours être entièrement évité. Ce phénomène comprend les ombres causées par les cheminées, les arbres ou les ombres temporaires générées par les feuilles. C’est pourquoi l’emplacement optimal des modules doit garantir, en premier lieu, que pendant les périodes où le rayonnement solaire est le plus élevé, les modules photovoltaïques ne soient pas impactés par l’ombrage. Lorsque les systèmes sont intelligemment conçus, l’impact de l’ombrage sur la production photovoltaïque totale est très faible. Par exemple, un système photovoltaïque bien dimensionné,  même fortement ombragé, aura sensiblement moins de 5 % de baisse de production par an avec un onduleur SMA équipé de la gestion de l’ombrage OptiTrac Global Peak.

 

Un module à l’ombre perturbe les autres modules d’où l’ajout d’un optimiseur DC obligatoirement

FAUX

En cas d’ombrage et si aucune action corrective n’est prise, une perte de production sur les panneaux photovoltaïques en plein soleil peut être constatée. Les onduleurs SMA équipés d’OptiTrac Global Peak permettent de pallier cette perte. Par conséquent, un onduleur string avec gestion de l’ombrage suffit. L’optimiseur est une autre solution proposée.

 

Un optimiseur DC doit être installé sur chaque module

FAUX

Avec la solution de SMA/Tigo, seuls les modules concernés par l’ombrage sont équipés d’optimiseurs grâce au concept de déploiement sélectif. La production d’une installation photovoltaïque varie en fonction de différents paramètres : configurations de toit, orientation des installations et type d’ombrage. En règle générale, les panneaux ombragés ne dépassent pas les 20 % du string. Il est courant d’utiliser l’hypothèse selon laquelle seulement 20 % des modules photovoltaïques sont affectés par l’ombrage et ce pendant 20 % du temps d’ensoleillement.
 

Une installation avec optimiseur produira plus d’énergie même dans le cas où il n’y a pas d’ombrage
FAUX

Dans le cas d’une installation photovoltaïque sans ombrage, l’utilisation des fonctionnalités d’optimisation est inutile. Parce qu’ils continuent de fonctionner même lorsque leur utilisation n’est pas nécessaire, les systèmes sur le marché d’optimiseurs DC provoquent, à l’inverse, une perte d’énergie. L’onduleur string SMA seul  produira plus d’énergie. Il est important de rappeler ici que les optimiseurs ne sont pas des amplificateurs.

 

Les optimiseurs DC permettent d’obtenir jusqu’à 25 % d’énergie supplémentaire
FAUX

Une installation photovoltaïque  comporte peu voire pas d’ombrage par définition. Les optimiseurs ne permettent pas de produire plus. Ils peuvent “sauver” l’énergie perdue en cas d’ombrage. Le choix de l’emplacement des modules photovoltaïque par l’installateur est donc primordial. Il est évident que les panneaux photovoltaïques ne doivent pas être mis à l’ombre !

 

Un optimiseur DC est idéal pour les installations photovoltaïques existantes
VRAI

En présence d’une installation photovoltaïque existante  impactée par de l’ombrage et n’offrant pas le niveau de production souhaité, l’ajout d’un optimiseur de puissance constitue alors la meilleure  configuration. La solution SMA/Tigo permet de n’équiper que les modules impactés, sans changer l’onduleur.

 

La chaleur de l’optimiseur va toujours influencer la production du module
VRAI ET FAUX

Les solutions d’optimiseurs DC classiques travaillent  en permanence au risque d’avoir un impact néfaste sur la production et la durée de vie du produit, alors que l’optimiseur Tigo fonctionne en mode by-pass, c’est-à-dire uniquement en cas de besoin. Grâce à une conception innovante et un nombre réduit de composants, les optimiseurs Tigo évitent toute surchauffe des modules photovoltaïques. La solution SMA d’optimiseur DC ne perd pas d’énergie et ne produit pas de chaleur. Résultat : la fiabilité du produit est accrue.

 

Pour faire fonctionner les optimiseurs DC, une communication est nécessaire entre les onduleurs string ou les autres optimiseurs
FAUX

Avec la solution TS4R-O  de SMA/Tigo, les optimiseurs vont optimiser le fonctionnement des modules et n’ont pas obligatoirement besoin de communication. Les fonctions Optimisation et Monitoring sont découplées. Ils travaillent en “stand-alone” en cas de besoins.

Vous êtes intéressé(e) par la solution SMA d’optimiseurs DC, consultez la page produit.

 

 

5.00 avg. rating (97% score) - 2 votes

The Author

avatar

My tasks:
Communication Specialist at SMA France.
My topics:
Everything related to French PV market and PR, Advertising, social media, communication tools.
What even my colleagues don’t know about me:
When I was youngest, I won twice a bronze medal at the French table tennis championships and I participated to the Youth Olympics Games in 1998.

Tags

Related Posts

No comments available

leave comment

 Maximum comment length